La stratégie : les enjeux internes et externes

Après avoir recensé les premières bases de la stratégie (contexte et parties intéressées), la suite logique est de sélectionner les enjeux internes et externes que l’entreprise doit surveiller ou atteindre.

Oui, mais comment ?

Dans une ascension, les enjeux internes peuvent correspondre aux impératifs en matière de sécurité, du maintien en état de l’équipement ou du respect du budget initial (nuit supplémentaire en refuge en cas d’erreur d’itinéraire par exemple).

Les enjeux externes peuvent être assimilés au respect de l’environnement, du nombre de personnes à loger au refuge ou de l’horaire de récupération par le taxi après la course.
Les enjeux représentent les « valeurs » que l’on va chercher à respecter tout au long de la stratégie.

De nombreuses méthodes existent suivant le domaine d’application. Généralement, on peut débuter la sélection des enjeux à prendre en compte avec la méthode PESTEL puis détailler selon le contexte de son système de management.
Voici les éléments constituant la méthode en question :
P comme enjeux politiques
E comme enjeux économiques
S comme enjeux socio-culturels
T comme enjeux technologiques
E comme enjeux environnementaux
L comme enjeux légaux

D’un point de vue littéral, les enjeux sont définis comme ce que l’on peut gagner ou perdre dans une situation. Leurs prises en compte est indispensable et découlent généralement des besoins et attente des parties prenantes. Cette étape est l’une des plus difficile car cela demande d’être pragmatique sur le contexte de l’entreprise et les réelles attentes de celles-ci fasse à l’avenir.

Et vous, quelle méthode avez-vous utilisé pour sélectionner vos enjeux internes et externes ?